Puis-je déposer une plainte avec QUALIPLAINTE pour tout type d'infraction ?

OUI. Avec QUALIPLAINTE vous pouvez porter plainte en adressant une plainte simple directement au procureur de la République, pour tous types d’infractions. Certains faits, comme l’injure ou la diffamation, relèvent d’une procédure spéciale. Dans ce cas, nos avocats vous le signaleront.

Puis-je m’adresser à QUALIPLAINTE en cas d’urgence ?

NON.
QUALIPLAINTE s’engage à traiter votre dossier le plus rapidement possible. Cependant, nous ne sommes pas un service de police ou de gendarmerie. En cas d’urgence, de nécessité d’intervention immédiate, nous vous recommandons vivement d’appeler le 17 ou le 112.

Quels sont les délais pour porter plainte ?

Les délais de la prescription en matière pénale ont été modifiés par la réforme opérée par la Loi du 27 février 2017. Le délai de principe est désormais le suivant :
– 1 an pour les contraventions
– 6 ans pour les délits
– 20 ans pour les crimes .

Quel est le rôle du procureur de la République ?

Le procureur de la République est le magistrat qui dirige les services du parquet dans chaque tribunal judiciaire. Il est en charge de l’action publique et requiert l’application de la loi, dans le respect du principe d’impartialité auquel il est tenu. Les plaintes déposées aux commissariats de police ou dans les brigades de gendarmerie lui sont transmises, et c’est lui qui décide des suites à y donner.

Qu'est-ce qu'un acte d'avocat électronique ?

C’est un acte contresigné par un avocat, qui permet de sécuriser la signature des actes sous seing-privé. En contresignant l’acte, l’avocat certifie :
• Que le signataire est pleinement informé des conséquences juridiques de l’acte,
• Que le signataire a signé l’acte en connaissance de cause, ce qui garantit la réalité et l’intégrité du consentement du signataire,
• que les parties pourront se prévaloir de la validité de l’acte qui a valeur probante. Pour en savoir plus : https://www.cnb.avocat.fr/fr/acte-electronique-comment-ca-marche

A quoi servent ma pièce d'identité et mon mobile pour déposer plainte en ligne ?

La plainte en ligne nécessite votre signature électronique qualifiée.
Ces éléments seront donc indispensables pour la signature de l’Acte que vous soumettra l’avocat et sa recevabilité par la Justice.

Dans quel cas l'avocat peut-t-il déconseiller le dépôt de plainte ?

Si les faits exposés ne permettent pas la qualification d’une infraction pénale, l’avocat vous
le signalera au titre de son devoir de conseil. L’objectif de QUALIPLAINTE est de vous fixer le plus rapidement possible afin de vous éviter de perdre du temps… et de l’énergie.</p

Plainte ou main courante: quelle différence ?

Le dépôt de plainte sert à lancer des poursuites à l’encontre de l’auteur des faits. La plainte est l’acte par lequel la victime d’une infraction signale les faits à la justice. La plainte est adressée soit directement au procureur de la République, soit aux services de police ou de gendarmerie qui transmettent ensuite la plainte au procureur.

Contrairement à la plainte, la main courante ne déclenche pas d’enquête et la personne mise en cause ne sera pas convoquée. La main courante permet surtout de faire noter la nature et la date des faits signalés, en vue d’une procédure judiciaire ultérieure. Par exemple, dater le départ de votre époux(se) du domicile peut servir en cas de divorce. De même, noter le nombre et la date des tapages nocturnes peut servir en cas de plainte pour nuisances sonores.
Toutefois, une main courante ne suffit pas comme preuve et vous aurez besoin de la compléter par d’autres éléments (témoignages, constat d’huissier….).

Qualiplainte permet d’enregistrer une déclaration de main courante en ligne, pour signaler un fait, avec une date certifiée. Dans ce cas, l’acte est enregistrée sous forme d’acte d’avocat électronique et n’est pas transmis aux services de police ou de gendarmerie avant que vous n’ayez décidé de le faire.

Quelle est la confidentialite de ma démarche ?

La plateforme QUALIPLAINTE met en relation gratuitement l’utilisateur avec des avocats dédiés. Toute la phase de consultation est donc par nature couverte par le secret professionnel le plus absolu. Tant que votre plainte n’a pas été signée électroniquement et transmise au procureur, votre démarche est totalement confidentielle.

Combien ça coûte ?

Avec QUALIPLAINTE, aucune surprise: vous bénéficiez tout d’abord d’un premier avis gratuit pour savoir si votre problème relève bien du pénal. Les frais de service sont fixés de manière préalable et forfaitaire. Pas de coûts cachés, aucun engagement pour la suite de la procédure.

Mes données sont-elles en sécurité ?

OUI. Chez QUALIPLAINTE nous accordons une grande importance à la sécurité et à la confidentialité des données. Notre politique de confidentialité est directement accessible sur le site. Nos serveurs sont sécurisés et hébergés en France par un opérateur français et à ce titre, ne sont pas soumis à la loi américaine, notamment le Cloud act.

Comment puis-je retirer ma plainte ?

Une fois votre plainte déposée, si vous changez d’avis, vous pouvez vous adresser directement au procureur de la République territorialement compétent afin de lui indiquer votre rétractation. Néanmoins, sachez que ce retrait de plainte n’empêche pas le Parquet de déclencher des poursuites s’il l’estime opportun.

Quels moyens de paiement acceptez-vous ?

Avec QUALIPLAINTE, les paiements se font exclusivement en ligne, grâce au système de paiement sécurisé par carte bancaire STRIPE.

Puis-je porter plainte en ligne sur tous les appareils, et de partout ?

OUI.
Notre plateforme est accessible sur n’importe quel support, ordinateur, tablette, mobile. Votre plainte en ligne peut être formalisée de n’importe où vous aurez accès à Internet, sans que vous n’ayez à vous déplacer.

Je dépose plainte en ligne... et après ?

Une fois votre plainte entre les mains du procureur de la République, la réponse pénale peut être longue. Armez-vous de patience car le traitement de votre plainte peut nécessiter plusieurs mois d’attente.

Si le procureur de la République décide d’ouvrir une enquête, vous serez très probablement entendus par les services de police ou de gendarmerie : nous vous recommandons d’y répondre avec diligence afin de montrer que vous ne vous désintéressez pas de l’affaire.

En tout état de cause, une fois votre dépôt de plainte effectué, il y a deux hypothèses: Soit un CLASSEMENT SANS SUITE,  soit un AVIS À VICTIME, ce qui va vous permettre de vous constituer partie civile, c’est-à-dire de faire entendre votre voix dans le procès qui s’engage. Dans les deux cas, n’hésitez pas à recontacter QUALIPLAINTE !

Bon à savoir: à défaut de réponse à l’issue d’un délai de TROIS MOIS, la Loi vous permet d’engager directement les poursuites: n’hésitez pas à nous le signaler pour que l’avocat partenaire de QUALIPLAINTE vous conseille au mieux de vos intérêts.